Blog

NFL l'année prochaine? La deadline est proche

Rappelons que pour que la saison NFL 2011 ai lieu, il faut qu'un accord soit trouvé avant le 4 mars entre le NFLPA (le syndicat des joueurs) et la NFL. Les principales questions soulevés sont l'augmentation à 18 matchs de la saison régulière (contre 16 actuellement) et une meilleur répartition des droits tv pour les joueurs.

La NFL a recement fait appel au médiateur fédéral George Cohen pour essayer de sortir de l'impasse, cependant ces dernières déclarations ne laissent pas présager le meilleur pour l'année prochaine. Hier Il déclaré: "La vérité est que nous en sommes nulle part". Quand on sait que le combine NFL début aujourd'hui jusqu'à lundi et que durant cette période les négociations n'avancerons pas, il restera alors seulement quelques jour aux 2 parties pour se mettre d'accord.

La perfection américaine ébranlée

En France on aurait pu se plaindre des commentaires futiles de Thomas Desson sur W9, plus approprié à l'émission "Accès privé" qu'au Superbowl. On aurait egalement pu débattre sur la question: "Thomas Desson voit-il plus d'un match de football américain par an?". En effet, ses connaissance des régles est très approximatif et son "C'est à ne plus rien y comprendre", quand il s'aperçoit que le 2ième touché Packers est validé malgré une faute de ceux-ci, refléta ses lacunes. Cependant aujourd'hui le débat ne se porte pas sur W9 et nous alllons plutôt encourrager cette chaîne de la TNT pour son implication envers le foot US et pour les commentaires de Tardits intéressant à propos de certaines clefs de lectures pour les linebacker. Aujourd'hui, lendemain du superbowl, les grand thèmes de discorde sont à propos de l'organisation du plus grand événement sportif de l'année: les problèmes de places dans le stade et la bourde de Christina Aguilera.

En effet, avant le début du match, on nous promettait un superbowl avec un record d'affluence: 105 000 spéctateurs contre 103 985 au rose bowl de 1980. Seulement 103 219 spécateur étaient finallement présent au stade de Dallas. La faute aux dernières tribunes, agrandis pour l'occasions, qui n'ont pas été prêtes à temps. Ainsi 400 personnes ont du assistés au match debout et verrons leur ticket remboursés. De plus, plusieurs centaines de personnes: employés du stade etleur familles, n'ont pas pu y assister.

Cependant, le plus gros débat porte sur l'interprétation érroné de l'hymne nationnal américain par Christina Aguilera. Ci-dessous vous pouvez avoir la video de la chanteuse: entre 0.53 et 1.02, elle remplace le "O'er the ramparts we watch'd were so gallantly streaming?" par "What so proudly we hail'd at the twilight's last gleaming?" ligne situé plus tôt dans le texte. Cela à entrainé un long silence dans le stade où chacun se regardaient les uns les autres.

La célébre chanteuse a due se justifier sur l'amour qu'elle porte à son pays, mais sa ne change rien, la légendaire perfection américaine à bien été mise à mal.

Les récompenses NFL

En marge du Superbowl XLV toutes les récompenses pour la saison 2010 de NFL sont tombés:

Vainqueurs du Superbowl XLV : les Packers de Green Bay

MVP du Superbowl : Aaron Rodgers 24/39, 304 YDS, 3 TD

MVP de la saison : Tom Brady (50/50 votes)

Joueur offensif de la saison : Tom Brady (21/50 votes)

Joueur défensif de la saison : Troy Polamalu (17/50 votes)

Rookie offensif de la saison : Sam Bradford (44/50 votes)

Rookie defensif de la saison : Ndamukong Suh (48/50 votes)

Comeback de la saison : Michael Vick (29.5/50 votes)

Coach de la saison : Bill Belichick (30/50 votes)

Vince Lombardi retourne à Green Bay

Voilà, c'est fait le dernier match de la saison NFL 2010 à été joué cette nuit. De nouveau un superbowl de tous les records, dans le stade des Cowboys flambant neuf. Les Packers ont toujours mené au score et s'imposent logiquement 31-25 dans une rencontre pleine de suspense. Après une première mi-temps fabuleuse de la part de Green Bay, et une domination 21-3 dans le 2nd quart-temps, on croyait le match terminé. Le tournant du match aurait pu être la blessure du corner-back vedette de Green Bay Woodson, qui permit à Ben Roethlisberger de trouver ses receveurs. Après quelques beaux drives des Steelers, les Packers ne menèrent plus que de 6 points, avec la possession à suivre pour les Steelers à 2 minutes de la fin du match. Cette fois, Big Ben a échoué dans ce drive et sur une 4ième et 5, sa passe est incomplète. Les Packers sont champions du monde, malgré des drops énormes de leur receveurs tout au long du matchs. Rodgers, MVP logique soulève le throphé Vince Lombardi du Superbowl XLV.

Le quart-arrière des Packers Aaron Rodgers, qui célèbre... (Photo: Reuters)

Steelers @ Packers

Voila, cela fait 2 semaines que l'affiche est sur toutes les lèvres: les Steelers irons défier les Packers dans le nouveau stade de Dallas. Un superbowl qui promet d'être exceptionnel, avec un duel Roethlisberger-Rodgers qui promet un match plaisant. Mais avant tout, ce duel sera l'occasion d'opposer 2 des meilleurs défenses de la ligue: les Steelers sont la meilleur défense de la NFL avec en moyenne 207.5 yards concédés par jeu. Les Packers ont la 3ième meilleur défense avec 282.3 yards concédés par jeu en moyenne. On ne devrait pas assisté au plus beau match de l'histoire du superbowl mais qui sait, si Rodgers continue sur sa belle lancée de post-saison, je ne donne pas beaucoup de chance à Pittsburgh.

Pronostic: Green Bay Packers.

Les Jets sont sur un nuage

 

Packers@Bears et Jets@Steelers

Ce seront les affiche des finales de conference. En AFC, d'abord, les Jets ont fait chuter les grands favoris: les Patriots de la Nouvelle Angleterre. Un mark Sanchez qui a completé ses passe au bon moments (194 yards, 3TD), une interceptions sur le 1er drive de Brady et il n'en fallait pas plus pour donner la confiance aux Jets dans ce match. Alors qu'après la déroute 45-03 de décembre dernièr, on s'attendait a une nouvelle démonstration des Pats, ceux-ci sont tombés sur une défense féroce des jets qui mettèrent fin à la série de plus de 300 passes complétés sans intérception par le quaterback des Pats dès son premier drive. On a senti que Brady n'avait pas eu une très grande confiance en sa ligne offensive et n'a pas réussi  à trouver ses receveurs dans les moment time. On notera quand même les bons derniers drives des Pats qui malheureusement n'arrivèrent pas a recouvrir 2 onside-kick. Score final: 28-21. Encore bravo aux jets pour cette belle victoire.

 

Sanchez et les jets

Un peu plus tôt dans la journée, les Bears se sont débarrassés facilement des Seahawks 35-24. Chicago a rapidement pris l'avantage en menant 0-21 la mi-temps . Seattle n'a jamais été en menure d'inquiêter les Bears malgrè un bon dernier quart. J'en profite pour rendre hommage à la ligne offensive de Chicago qui a permis a Cutler et les siens de plier rapidement ce match. La prochaine étape sera plus difficile pour les Chicago et sa ligne offensive, avec la réception des Packers la semaine prochaine pour la finale NFC. 

Packers@Falcons

Et voila, après une excellente saison régulière, les Falcons sont éliminés au premier tour des playoffs. Tout avaient pourtant bien commencés pour les locaux qui menaient rapidement 0-7 puis 7-14, après un magnifique retour de kickoff. Malheureusement pour eux, la suite sera moins réjouissant: après de super drives de Rogers & Co, les Packers prennent l'avantage 21-14. Le tournant du match est certainement cette action dans les 10 dernière seconde du second quart: lorsque les Falcons cherchent à gagner une poignée de yard afin de positionner leur botteur pour un field goal. Matt Ryan se fait intercepter et remonter pour un touchdown: 28-14. La deuxième période ne sera qu'un long calvaire pour les Falcons, qui parviennent quand même à ajouter un touchdown après un beau drive sans huddle. Ce soir Rodgers était le plus fort: 31 passes complétés sur 36 tentés, 366 yards, 3TD. Hier soir nous avons tous du regretter ces 3 années passés en back-up de Favre pour ce QB si talentueux qui sait sortir de sa poche au moment ou il le faut. Mention spéciale également à la Défense des Packers et ses 5 sacks, 2 interceptions et 1 fumble. Côté Falcons, 2 interceptions pour Ryan pour 186 yards: trop mauvais ratio pour espérer passer un tour de playoff. La performance de sa DL reste également très faible, notamment ses DE pas assez rapides à mon sens pour empêcher Rodgers de sortir de sa poche. Au prochain tous ce sera les Bears ou les Seahawk pour Green Bay.

Ravens@Steelers

Après un tour de wild card qui a vu l'élimination des 2 derniers participants au Superbowl, les playoffs débutaient officiellement ce soir. Les amoureux des belles actions défensives n'ont pas du être déçu. En effet, nous avons eu droit a 2 fumbles des Steleers recouverts pas les Ravens, dont un pour un TD, et deux interception ainsi qu'un fumble recouvert par la défense des Steleers. Les défenses ont réussi à mettre à chaque fois leur équipe en bonne position pour scorer. Les quelques belles passes complétés notamment par Ward n'ont pas réussi à nous faire oublier la pauvreté des 2 attaques. On était en droit de se demander au cours du 3ième quart si les 2 équipes n'avaient pas meilleur intérêt à punter dès leur première tentative. Il y aura fallu attendre les 2 dernières minutes pour voir un coup de génie dans ce match et une passe de 58 yards de Roethlisberger vers Brown dans la profondeur, qui échoua dans les 5 yards des Ravens. Quelques jeux plus tards, les Steelers inscrivent le touchdown de la victoire. C'est mérité au vu de la faiblesse en particulier des receveurs des Ravens.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site